Pierre, professeur de batterie à la Lyre (pianiste et compositeur à ses heures perdues!)

>> Bonjour Pierre, depuis quand et comment es-tu arrivé à la Lyre ? As-tu connu ton prédécesseur ?

Bonjour David, je suis arrivé à la Lyre au poste de professeur de batterie en septembre 2011, en remplacement de Romain Bessin que je ne connaissais pas. J’exerce le métier de professeur de batterie et percussion au sein du Conservatoire à Rayonnement Communal de Limay, qui est mon employeur principal.

>> Pourquoi professeur de batterie ? Quelles sont les qualités essentielles d’un professeur de batterie – en général/ à la Lyre ?

J’ai commencé la batterie à l’âge de 11 ans, après avoir pratiqué le piano 5 ans. Après quelques années d’apprentissage, mon professeur m’a fait découvrir les percussions classiques, ça m’a plu et j’ai décidé d’apprendre ces deux disciplines complémentaires à mon sens, mais qui peuvent être pratiquées séparément.

>> Quel lien fais-tu entre ton rôle de professeur et d’instrumentiste d’orchestre ?

Dans le cadre d’un orchestre comme la Lyre, il est utile de savoir jouer de la batterie autant que des percussions, car un orchestre d’harmonie joue un répertoire autant moderne (jazz,rock, latino,etc.) qu’inspiré de musiques de tradition classique (retranscriptions, musiques de films, etc.). J’essaie d’initier les élèves à cette polyvalence et surtout à participer à l’orchestre qui est pour eux une bonne opportunité de se former au poste de batteur/percussionniste d’orchestre.

>> Un dernier mot sur tes attentes et projets musicaux au sein ou hors de l’association ?

En ce qui concerne la Lyre, j’ai en tête un projet un peu ambitieux mais qui pourrait peut-être intéresser quelques adhérents. Pourquoi ne pas donner la possibilité à des musiciens d’écrire un arrangement ou une composition qui serait travaillée et jouée par l’orchestre ? L’idée est venue d’une discussion avec Clément Bourdarias, ancien élève et batteur de la Lyre. Clément travaille dans l’aéronautique, mais consacre beaucoup de son temps libre à la musique, en particulier à la composition. Il a même écrit un concept album, “l’oeil de verre”, qu’il a enregistré avec des collègues, et qu’il produit. Ce disque se trouve même en version numérique sur le site de le FNAC ! Clément aurait été intéressé de pouvoir écrire une pièce pour harmonie, et c’est peut-être le cas pour d’autres musiciens. Alors pourquoi proposer un atelier d’écriture ? A méditer.

Conversation avec Pierre Lacroix,
par David Scherrer, secrétaire adjoint de la Lyre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Posted by: lyreamicaledepoissy on